Menu

Je vous rappelle Gratuitement

04 28 29 71 25 Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 19h
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Lettre de change et cautionnement : l'aval porté sur une lettre de change irrégulière peut constituer le commencement de preuve d'un cautionnement, cependant le cautionnement est nul si la mention manuscrite fait défaut

Lettre de change et cautionnement : l'aval porté sur une lettre de change irrégulière peut constituer le commencement de preuve d'un cautionnement, cependant le cautionnement est nul si la mention manuscrite fait défaut

Le 10 janvier 2018

La chambre commerciale de la Cour de cassation a récemment cassé un arrêt rendu par la Cour d'appel de BORDEAUX qui avait estimé que l'avaliste d'une lettre de change irrégulière (faute de signature du tireur) pouvait être considéré comme s'étant engagé en vertu d'un cautionnement simple.

La Cour de cassation a ainsi jugé :

« si l'aval porté sur une lettre de change irrégulière au sens du premier de ces textes peut constituer le commencement de preuve d'un cautionnement, ce dernier est nul s'il ne répond pas aux prescriptions » de l'article L 341-2 du code de la consommation, dans sa rédaction antérieure à celle issue de l'ordonnance du 14 mars 2016.

(Com. 19 novembre 2017, pourvoi n°16-13597)

Il s'agit d'un arrêt confirmatif d'une solution déjà adoptée par la juridiction suprême.

( Com. 5 juin 2012, pourvoi n°11-19627 ; Com. 27 septembre 2016, pourvoi n°14-22013)

Il convient cependant de relativiser la portée pratique de cette solution.

Consultez également ces pages

Mentions légales Mentions légales