Menu

Je vous rappelle Gratuitement

04 28 29 71 25 Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 19h
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Indemnisation de l’agent commercial et rupture au cours de la période d’essai

Indemnisation de l’agent commercial et rupture au cours de la période d’essai

Le 20 février 2019

La Cour de cassation a récemment rendu un arrêt de principe concernant l’indemnisation d’un agent commercial ayant vu son contrat d’agence commerciale rompu au cours de la période d’essai.

 

Le 23 janvier 2019, la Chambre commerciale a ainsi jugé :

 

« Vu l'article L. 134-12 du code de commerce, tel qu'interprété à la lumière de l'article 17 de la directive 86/653/CEE du Conseil du 18 décembre 1986 ;

 

Attendu que par un arrêt du 19 avril 2018 (C-645/16, société Conseils et mise en relations c/ société Demeures terre et tradition), la Cour de justice de l'Union européenne a dit pour droit que l'article 17 de la directive 86/653/CEE du Conseil, du 18 décembre 1986, relative à la coordination des droits des États membres concernant les agents commerciaux indépendants, doit être interprété en ce sens que les régimes d'indemnisation et de réparation que cet article prévoit, respectivement à ses paragraphes 2 et 3, en cas de cessation du contrat d'agence commerciale, sont applicables lorsque cette cessation intervient au cours de la période d'essai que ce contrat stipule ;

 

Attendu que pour rejeter la demande d'indemnité compensatrice prévue par l'article L. 134-12 du code de commerce formée par la société CMR, l'arrêt retient que cette indemnité n'est pas due lorsque la cessation du contrat intervient pendant la période d'essai dès lors que le statut des agents commerciaux, qui suppose pour son application que la convention soit définitivement conclue, n'interdit pas la stipulation par les parties d'une période d'essai ;

 

Qu'en statuant ainsi, la cour d'appel a violé les textes susvisés ».

  

(Cass. Com. 23 janvier 2019, pourvoi n°15-14212)

 

Appliquant une solution dégagée par le Juge européen, la Cour de cassation a donc jugé que l’indemnité prévue à l’article L 134-12 du Code de commerce en cas de rupture du contrat d’agence commerciale à l’initiative du mandant est bien due même dans l’hypothèse où le contrat a été rompu au cours de la période d’essai.

Consultez également ces pages

Mentions légales Mentions légales